textifood, puma, mode, gaspillage alimentaire, ananas, eatizz, textile, futur, pinatex, durable, nourriture
Posté par Pierre Brian Imart le 2017-03-17 dans

La mode et le gaspillage alimentaire vont enfin travailler main dans la main

La mode s’est faite entendre par l’opinion politique en exprimant des nouvelles valeurs. Après que la chanteuse Lady Gaga ait exposé les atrocités de l’industrie de la viande en ne portant une robe faite entièrement de boeuf et qu’Emma Watson ait porté sa belle robe faite de bouteilles de soda recyclées, il est temps pour le gaspillage alimentaire de prendre place dans l’industrie de la mode. Des créateurs de mode ont déjà quelques idées en tête afin de propager la nouvelle. Les ingénieurs du monde entier travaillent aussi sur des nouvelles façons de résoudre les problèmes de déchets et semblent travailler main dans la main avec de nombreux investisseurs. Le gouvernement des États-Unis (ministère de l’Énergie) s’est même engagé à investir 24 millions de dollars US dans la commercialisation de biocarburants à base d’algues. Dans cet article, nous parlerons de l’une des nombreuses manières dont les déchets alimentaires attirent l’attention de la politique, des entreprises et des médias sociaux depuis les années 2010.

La mode du gaspillage alimentaire

L’Exposition Universelle de Milan a placé l’alimentation au centre du débat en mettant l’accent sur l’affichage Textifood : des textiles faits de fibres comestibles. L’exposition a abordé le problème en utilisant la devise «Feed the planet, l’énergie pour la vie», se référant à la croissance de la population humaine et sa consommation alimentaire. L’objectif était de montrer l’éventail des synergies possibles entre les systèmes de production alimentaire et le textile.

«Cet événement présente des fibres extraites d’espèces végétales et animales», explique Textifood. Pour promouvoir ces nouvelles fibres, lille3000 (une affiliation de Textifood) a appelé les concepteurs et stylistes, excités par la croissance réfléchie et durable, à se regrouper pour concevoir des modèles incorporant des fibres unitilisées et vouées au gaspillage. Au menu: des oranges, citrons, ananas, bananes, noix de coco, orties, algues, champignons, café, riz, soja, maïs, betteraves, vins, bières, poissons et crustacés…

C’est vraiment un secteur d’avenir car chaque année plus de 700 000 tonnes de déchets industriels sont produites en Italie dû à la conversion des agrumes dans l’industrie agroalimentaire. Il s’agit d’une exposition qui permet au public de voir leurs déchets d’une autre perspective. Nous sommes loin de la culture polluante du coton ou des tissus synthétiques qui cèdent la place à de nouveaux textiles qui sont incroyablement diversifiés.

pinatex, puma, clothing, clothes, fashion, food-waste, future, mode, design, carmen hujosa, leather

La fabrique du cuir à partir d’ananas

pinatex, clothing, fashion, puma, spain, mode, design, carmen hijosa, life, sustainable, food, waste

PINATEX. Le cycle de vie de la conception du cuir d’ananas. « Une alternative durable et à la mode » -Carmen Hijosa

Piñatexpiña veut dire ananas en espagnol – est un nouveau matériau créé par Carmen Hijosa. La consultante en cuir dans les années 1990 n’est pas impressionnée par l’évolution de l’industrie et a décidé de trouver une alternative durable au cuir, étant un produit fortement polluant et coûteux. C’est la rigidité, la force et le fait que les feuilles soient fines qui font de l’ananas un tel succès d’après la conceptrice espagnole.

Les fibres qui composent le Piñatex sont extraites des feuilles d’ananas, laissées au sol lors des récoltes, avant d’être découpées et stratifiées. Elles sont ensuite passées à travers un processus industriel à la fin de laquelle émerge le textile.

«Nous pouvons créer des chaussures, nous pouvons créer des sacs. Nous pouvons faire des chaises, des canapés. Le Piñatex peut même être utilisé dans l’intérieur et garnitures des voitures. » -Carmen Hijosa

Pour en savoir plus sur Textifood, cliquez ici: modernwearing.com/trends-news/textifood-exhibition/

Suivez Eatizz ici: facebook.com/eatizz/

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Linkedin
Share On Pinterest